autostopparticipatif44

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, novembre 11 2009

LA CONVIVIALITE, 1er bénéfice de l’auto-stop participatif

Après deux mois et demi de pratique assez régulière, je voudrais témoigner du grand intérêt de l’auto-stop participatif pour la convivialité. Auto-stoppeur comme conducteur, nous sortons des quelques minutes partagées à co-voiturer plus heureux qu’on y est entrés. On a expérimenté la gentillesse du conducteur qui s’arrête et la simplicité d’un échange, échange qui porte souvent sur cette pratique de l’auto-stop participatif (ce qui y pousse, ce qui la freine…).
Voilà une super façon de mettre en pratique les paroles d’Ivan Illich: ce n’est que par la redécouverte de la convivialité que s’humaniseront les sociétés industrielles, malades de leur compétitivité exacerbée (La convivialité, 1973, Editions du Seuil-Points).
Geneviève

Exemple d'auto-stoppeuse

Le premier (?) MIRACLE de l’auto-stop participatif

Je suis sur le bord de la route à l’entrée de La Chapelle, une dame s’arrête et se propose de m’emmener. « Je suis votre voisine ! » dit-elle. Depuis 20 ans que j’habite à La Chapelle, je n’avais jamais vu la tête de ma voisine. Je connaissais celle de son mari et de leur chien car ils se promènent souvent tous les deux, mais de la voisine, je ne connaissais qu’un profil ou l’arrière de la tête, entrevus rapidement quand elle rentrait ou sortait de chez elle en voiture. Les rares fois où j’avais sonné chez eux, je n’avais vu que le mari. J’ai découvert une dame timide mais gentille et nous avons échangé (enfin !) des paroles de voisines. Great !
Marie

Autocollant ASP (1)

lundi, novembre 9 2009

Retrouvez-nous sur FACEBOOK en tant que GROUPE et en tant que PAGE !

Pour le groupe :
http://www.facebook.com/group.php?gid=134981969824&ref=ts
Déjà 13 membres au 24/11/09!

Pour la page :
http://www.facebook.com/pages/Auto-stop-Participatif-44/165768675738?ref=ts
Déjà 2 fans au 24/11/09!

Grand Pouce Tendu

Une EXPERIENCE d'auto-stop participatif REUSSIE

"Ca y est, moi aussi j'ai testé l'auto-stop participatif ! Je n'avais pas de voiture et suis allée au travail en bus (2 bus à prendre, le 86 puis le 72 soit 1 heure de transport au lieu de 12 minutes). Au retour les dieux n'étaient pas avec moi et là je dois dire que ce n'est pas vraiment une bonne pub pour la TAN. Je me précipite à l'arrêt de bus pour ne pas rater le 72 (qui en principe va jusqu'à Recteur Schmitt) et là surprise! Il y a 3 bus dans la journée qui s'arrêtent à Beaujoire dont celui-ci. Le suivant passait 30 minutes plus tard... Va pour Beaujoire.
Arrivée à la Beaujoire je prends le tram pour aller jusqu'à Haluchère chercher le 83 qui va aux facs : 15 minutes d'attente... Le bus me dépose à Rivière (l'arrêt de bus entre Recteur Schmitt et Gesvrine) et alors que je descends du bus, le 86 me passe sous le nez... le suivant est QUARANTE minutes plus tard (car je vais jusqu'à la Coutancière, soit le bout du monde). J'avais un peu prévu ce genre de problème aussi avais-je préparé ma pochette plastique avec écrit en gros La Chapelle Centre + le petit dépliant à côté. Je me suis postée à l'arrêt de bus avant la déchetterie. Comme dit Geneviève, on se sent un peu ridicule mais pas trop finalement ! J'ai été prise assez vite (4 minutes) par une dame qui m'a déposée rue du Plessis et qui n'a pas voulu de mes 50 centimes. Je lui ai expliqué la démarche et laissé la plaquette. Comme elle s'était engagée dans la campagne pour les municipales dans la liste d'opposition, elle a prêté une oreille attentive à mes explications et m'a dit que le groupe d'opposition a eu une réunion sur les transports récemment. Au bout du compte après 2 bus, 1 tram, du stop et de la marche, je suis arrivée chez moi à 15:45 en ayant quitté le boulot à 14:25... Vivement la téléportation !"
Marianne

Exemple d'auto-stoppeuse

jeudi, septembre 24 2009

"Une fois qu'on s'y est mis, ça ROULE !"

Un petit bilan de trois semaines d’auto-stop participatif. L’essentiel de mes trajets a consisté à faire Recteur Schmitt - La Chapelle, le soir en rentrant du travail (au lieu de prendre le bus), ce n’est pas le but visé mais c’est pour faire de la pub avec la plaquette : même s’ils ne s’arrêtent pas, les automobilistes la voient (en fait , pas toujours : la première chose que les conducteurs-trices regardent, c’est la tête de la personne qui fait du stop !). Des contacts toujours très sympas avec des gens intéressés par la démarche. Sur une vingtaine, 2 avaient entendu parler de l’auto-stop participatif. Dans la voiture, on parle beaucoup des réticences des gens vis-à-vis de l’auto-stop !

Mercredi dernier et samedi dernier, je l’ai utilisé « vraiment » : décidé de ne pas prendre ma voiture pour des trajets vers La Chapelle, Nantes et Grandchamp. Et ça a très bien marché également ! Finalement, les entraînements des retours de travail m’ont donné confiance pour le faire en situation réelle. Le seul truc : prévoir plus de temps pour le trajet que si je prenais ma voiture (15 à 20 minutes) : 5 à 10 min d’attente + un peu plus de marche à pied.

Une rencontre surprenante : un monsieur retraité me prend en auto-stop participatif et il m’explique qu’il habite à Sucé et qu’il va tous les jours faire ses courses au Leclerc d’Orvault parce qu’il s’ennuie chez lui ! Les supermarchés plus proches ne sont pas assez grands à son goût… Il y aurait des boulots écolos à créer pour dés-ennuyer les retraités dans leur commune !

Très peu de conducteurs-trices acceptent les 50 centimes : deux seulement pour ma part. Je précise bien que cela fait partie de la démarche, qu’ils peuvent bien sûr refuser, et que le jour où l’essence deviendra très cher, cela pourra être plus évident pour eux.
Geneviève

Autocollant ASP (1)

lundi, septembre 21 2009

Autre TEMOIGNAGE d'une 1ère expérience d'auto-stop participatif

Ca marche, ou plutôt, ça roule !

Première expérience d'auto-stop participatif réussie pour une chapelaine qui devait rejoindre ce soir le lycée Jules Rieffel (près de la Porte d'Orvault) en partant de la Porte de la Chapelle. Ce fut fait en 20 minutes. Merci aux 2 charmants automobilistes qui ont pris la peine de s'arrêter sur des axes passants, et même de m'accompagner jusqu'à la porte du Lycée ! L'un des deux était chapelain et a pris le dépliant avec intérêt, une dame s'est aussi arrêtée pour me dire qu'elle avait vu un reportage à la télé sur l'auto-stop participatif et qu'elle était déçue de ne pas pouvoir participer car elle n'allait pas dans ma direction !

Attention cependant les pouces levés, il faut prévoir un emplacement adapté à l'arrêt de la voiture, pour ne pas risquer d'accident! A la prochaine, je compte bien recommencer l'aventure, même quand ma voiture ne sera plus au garage ! Claire

Grand Pouce Tendu

France Bleu LOIRE OCEAN du 18/09/09

Reportage audio à écouter en annexe ci-dessous à droite à côté des commentaires.

Exemple d'auto-stoppeuse

vendredi, septembre 18 2009

France 3 ESTUAIRE du 09/09/09

2 liens car en fonction des navigateurs cela marche +/- directement:

http://info.francetelevisions.fr/video-info/player_html/index-fr.php?id-video=9D99458DF9CC4E84B5B37781FE1EDCC4_cafe_ouest_090920091950_F3&chaine=&id-categorie=&ids=&timecode=false&sequence=false

http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=9D99458DF9CC4E84B5B37781FE1EDCC4_cafe_ouest_090920091950_F3

Il faut avancer jusqu'à 3min20 environ.

Autocollant ASP (1)

vendredi, septembre 11 2009

Peut-on ALLER PLUS LOIN que le CANTON ?

Grand Pouce Tendu La réponse de Grand Pouce Tendu :

Bien sûr!
L'auto-stop participatif est lancé sur le canton de La Chapelle-sur-Erdre mais rien ne vous empêche de le pratiquer en dehors.

De nombreuses communes ne peuvent pas être reliées entre elles par les transports collectifs (trafic peu important), l'auto-stop participatif doit donc s'y développer et nous comptons sur vous pour en parler à votre entourage car plus il y aura d'auto-stoppeurs et de conducteurs participatifs, plus le territoire de l'opération s'étendra !

- page 2 de 5 -