Hier soir au lieu de prendre le bus, je me suis lancée en auto-stop participatif à partir de Recteur Schmitt jusqu’à La Chapelle.
J’ai attendu entre 5 et 10 minutes : le temps que pas mal d’automobilistes voient la plaquette (espérons, voir après).

Prise par une dame de Nantes qui m’a conseillé d’en faire de la pub dans les facs au nord de Nantes.
Puis par un Monsieur de La Chapelle qui m’a dit que notre démarche n’allait pas dans le sens des précautions à prendre pour la grippe à venir (sans doute traumatisé après une réunion le soir même dans sa boite où il a commandé 3 masques par jour pour tous ses employés (900) pour 7 semaines + produits désinfectants !).

Bref, tous deux ont trouvé l’idée très intéressante et nous encouragent. Ils ont refusé mes 50 centimes. J’ai laissé la plaquette au Monsieur. Le seul blème : ils m’ont tous les deux dit qu’ils n’avaient pas vu la plaquette, mais seulement mon pouce levé !!! J’étais assez encombrée il est vrai, avec 2 sacs et un parapluie (fermé) mais avec la main droite le faisais du stop et avec la gauche je montrais la plaquette en l’approchant de mon pouce droit levé. Geneviève

Exemple d'auto-stoppeuse