Et oui, l'hiver a été rude pour les autostoppeurs participatifs : le froid, la pluie, la nuit qui tombe tôt.... Notre initiative née en septembre a hiberné quelques mois apparemment.

Et revoilà les beaux jours et pour moi, de nouveau des expériences sympas. La dernière en date : postée au nord de Nantes pour aller à La Chapelle sur Erdre un soir après le dernier bus, un Monsieur s'arrête, cherchant sa route pour Angers, je monte (je pourrai lui indiquer la route). En bavardant, il s'avère que nous sommes collègues, dans la même structure qui vient de se créer début janvier : nous ne connaissons pas encore tout le monde. Et hop ! l'autostop participatif accélère les choses ! Du coup, soucieux pour sa collègue, il a tenu à faire un petit détour pour me déposer non loin de chez moi...

Geneviève